Cote : 3Hdépôt 1-303 | | | |
3Hdépôt - Fonds des hôpitaux de Chambéry. Hôtel-Dieu.
Date 1330-1864
Description physique
Importance matérielle : 330 articles, 13.40 ml
Origine Producteur : Hôpitaux de Chambéry
Biographie ou Histoire
Modalités d'entrée
Service versant : Hôpitaux de Chambéry.
Dépôt
Les archives de l’Hôtel-Dieu réapparaissent en 1912, lors du dépôt des anciennes archives hospitalières à la Bibliothèque municipale de Chambéry, dirigée par le conservateur Félix Perpéchon. Ce dernier meurt en 1913, après avoir eu le temps d’en rédiger une ébauche d’inventaire manuscrit qui, même s’il ne fut jamais publié, est resté jusqu’à nos jours la seule clef d’accès à ce fonds finalement déposé en 1944 aux Archives départementales de Savoie. En 1944, le bombardement de Chambéry incite les services hospitaliers à transférer leurs fonds d’archives anciennes de la Bibliothèque municipale aux Archives départementales de la Savoie, situées dans le bâtiment de l’Esplanade, près du Château. Le dépôt est effectué officiellement en 1947. En 1988, le fonds de l’Hôtel-Dieu rejoint le 244 quai de la Rize, nouveau bâtiment des Archives départementales, où il est encore conservé de nos jours. Ces archives ont été traitées par anoxie en 2008.
Présentation du contenu
Le fonds des archives de l’Hôtel-Dieu forme un ensemble de 13, 4 mètres linéaires réparti en 303 cotes. L’essentiel des documents concerne la fin du XVIIe siècle et tout le XVIIIe siècle, c’est-à-dire avant 1792 et l’invasion de la Savoie par les troupes révolutionnaires. Néanmoins certains papiers de famille font remonter les premiers documents du fonds au XIVe siècle (1330). De même certains documents de gestion des fondations courent jusqu’à la moitié du XIXe siècle.
Les archives hospitalières sont d’un grand intérêt pour l’histoire de la santé et de la protection sociale à Chambéry, mais aussi une source de première importance pour l’histoire économique, foncière et immobilière et permettent ainsi une meilleure appréhension du tissu social chambérien.
Celles de l’Hôtel-Dieu se caractérisent par leur grande diversité : actes de fondation, privilèges, titres de propriété, documents relatifs au culte et aux congrégations religieuses liées à l’Hôtel-Dieu, anciens inventaires des archives et du mobilier, comptes divers, registres d’entrées et de sorties des personnes malades avec indication de leurs pathologies et un très grand nombre de papiers de famille provenant des donateurs et testateurs. Ainsi les archives recouvrent tous les domaines de l’administration et de la gestion patrimoniale des biens de l’Hôtel-Dieu, dont l’ensemble des testaments, donations, titres de propriétés et pièces de procédures permettront à l’historien de se faire une idée relativement précise de l’étendue des biens remis aux pauvres malades.
Le fonds est enrichi des archives de la Grande Congrégation de Notre-Dame, liée aux Jésuites et dont l’histoire est étroitement imbriquée avec celle de l’Hôtel-Dieu. Antérieure à l’établissement hospitalier cette congrégation en reçoit la direction, certains « Messieurs » en étant les directeurs. Le fonds contient par exemple de très beaux registres de membres de la congégration et des documents sur l’organisation des retraites spirituelles au XVIIIe siècle.
L’historique de la propriété de ces biens pourra souvent être reconstitué avec précision grâce à la partie la plus conséquente de ce fonds : les papiers de famille et de congrégation. C’est dans ce type d’archives que le chercheur trouvera les documents les plus anciens du fonds (parchemins du XIVe et du XVe siècles). La conservation de ces papiers de famille et de congrégation au sein des archives hospitalières relève de préoccupations juridiques : les legs et donations s’accompagnaient des archives relatives aux biens remis à l’hôpital, puisqu’il s’agissait pour l’établissement de pouvoir prouver sa propriété pleine et entière en cas de contentieux. Le chercheur croisera ce fonds avec le vrac des établissements hospitaliers de Chambéry.
Conditions d'accès
Le fonds est librement communicable sous réserve des restrictions nécessitées par l'état matériel ou la préciosité des documents (communication sous surveillance). Le présent répertoire en fait mention aux cotes concernées.
Archives publiques
Informations sur le traitement
Note de l'archiviste :
Cet instrument de recherche a été réalisé en 2010 par Vivien Richard, conservateur du patrimoine stagiaire, sous la direction de Sylvie Claus, directrice-adjointe des Archives départementales, dans le cadre du stage patrimonial de spécialité de la formation initiale des conservateurs à l’Institut national du patrimoine. La circulaire du 10 juin 1854, publiée dans le Recueil des actes administratifs, établit un cadre de classement réglementaire des archives hospitalières antérieures à 1790 en huit séries méthodiques, désignées par les lettres majuscules de l’alphabet (A à H) et s’applique aux archives antérieures à 1790. Ce système a été repris dans un règlement du 20 novembre 1944 et dans la circulaire AD 68-11 du 11 mars de 1968 portant sur les archives hospitalières7. C’est selon ce règlement que Félix Perpéchon a effectué entre 1909 et 1913, son classement du fonds des archives de l’Hôtel-Dieu. Cet inventaire manuscrit se devait d'être réécrit selon les normes de description archivistique actuelles pour permettre de meilleures connaissances et communication du contenu. Les analyses étaient souvent lacunaires, avec transcription de tout ou partie de documents, le nombre de pièces erroné. Certains sous-ensembles ont été déplacés pour plus de cohérence. Une reprise du classement s’avérait nécessaire pour permettre une approche fidèle, complète et selon les normes actuelles. Les grandes séries méthodiques que Perpéchon avait fait siennes ont été néanmoins respectées. La décision de recoter le fonds a été prise, ne serait-ce que pour éviter au lecteur la consultation de dossiers de plus de 30 cml ou au contraire d’une seule pièce : certaines cotes ont donc été scindées, quelques-unes regroupées, d’autres encore ont vu leurs pièces redistribuées, toujours dans un souci de cohérence accrue8. Certaines pièces mal classées ont été
Mode de classement
Répertoire
Plan de classement
Mots-clés Collectivité Hôpitaux de Chambéry voir la notice descriptive